À l'intérieur
dissection théâtrale

SEPTEMBRE 2018 À MARS 2019

Recherche dramaturgique (intégrant l’ensemble de l’équipe de création, au moyen de lettres). Premières interviews et travaux d’écriture.

AVRIL 2019

Deux semaines de recherche théâtrale : répétitions avec les acteurs, la plasticienne et le musicien (Bateau Feu – scène nationale)

SEPTEMBRE 2019 À JANVIER 2021

Deuxième période de recherche dramaturgique. Poursuite des interviews et de l’écriture textuelle.

1ER AU 12 FÉVRIER 2021

Deuxième temps de recherche théâtrale au plateau avec les acteurs, la plasticienne, le musicien, la créatrice lumière (Bateau Feu – scène nationale) Résidence d’écriture : une période de deux semaines est prévue a n de se concenter intégralement sur l’écriture textuelle.

RÉSIDENCE D’ÉCRITURE ENTRE FÉVRIER ET JUIN 2021

JUIN 2021

Deux semaines de répétitions
(a n d’éprouver, notamment, ces textes au plateau)

AUTOMNE 2021

Quatre semaines de répétitions et création.

{ création 2021 }

À l'intérieur est un projet théâtral singulier dans mon parcours. Il a pour commencement une recherche menée en avril 2019 lors d'une résidence au Bateau Feu, scène nationale de Dunkerque.

À l'intérieur se situe aussi dans le prolongement de l'avant dernière création de la Compagnie Par dessus bord : Le Dragon d'or (de Roland Schimmelpfennig). Progressivement, lors des répétitions du Dragon d'or l'homonymie inscrite dans le titre même du spectacle (le dragon d'or – le dragon dort) s'est révélée à nous.

Au fur et à mesure des répétitions, j'ai compris que je ne faisais pas seulement un spectacle sur la question de l'altérité mais aussi sur le dragon endormi en nous.  Sur ce dragon, ce monstre que nous étouffons, calmons, étourdissons en nous. Ce monstre qu'il ne convient pas de réveiller. Mais qu'il convient d'interroger.

Avec Le Dragon d'or j'étais déjà sur la route du monstrueux.

 

Pour interroger mon processus de création je rassemblerai un groupe pluriel de créateurs : des acteurs, des danseurs, une plasticienne, un musicien, une créatrice lumière. Il s’agira de confronter au plateau la polyphonie de leurs pensées, de leurs présences, de leurs énergies. Et de mettre en jeu, de mettre en mouvement la polyphonie de leurs voix pour qu’elle fasse sens.
Nous commencerons d’abord par plusieurs périodes de recherche théâtrale au plateau, avec des improvisations avec ou sans objets.

À ces périodes de travail collectives s’ajouteront des temps d’écriture hors plateau (construction dramaturgique et écriture textuelle).

Pour alimenter, enrichir ce processus de création, nous accumulerons aussi des sources et ressources diverses, interrogeant la figure du monstre : des articles de journaux, des essais philosophiques, des documents historiques, des références littéraires, cinématographiques ou mythologiques, des contes.

Enfin, il s’agira aussi de documenter ce travail à l’aide d’interviews d’“experts” issus de différents domaines des sciences humaines, sociales. Afin de confronter des points de vues différents : philosophique, psychologique, historique, juridique, spirituel, scientifique. Ces interviews serviront de base à certaines improvisations au plateau. Pour qu’aux côtés des apports littéraires voire fantastiques, le réel fasse irruption.

Aude Denis

Mise en scène, Écriture Aude Denis

Scénographie Johanne Huysman

Lumière Annie Leuridan

Musique Usmar

Jeu Lionel Bègue, Olivier Brabant, Nicolas Cornille, Gaëlle Fraysse, Florence Masure

Production

Compagnie Par dessus bord

Co-production

Le Bateau Feu – scène nationale

Le Vivat - scène conventionnée

(en cours)

Contact production

Fred Rebergue

ciepardessusbord@gmail.com

06 64 38 29 48

CRÉATION 2021

Compagnie Par dessus bord

83 rue Kléber

59160 Hellemmes

ciepardessusbord@gmail.com

© 2017 by Belette et Wix

La Compagnie Par dessus bord est adhérente du Collectif HF Nord-Pas de Calais-Picardie, du Synavi et de Filage (Lille). Elle reçoit le soutien régulier de la Région Hauts-de-France et de la DRAC Hauts-de-France.